Rencontre de l'Education

                                                                          

Inspirées des Rencontres de l'Education de Rennes, les Rencontres de l'Education de l'Ocean Indien s'adressent à toutes les parties prenantes du système éducatif : parents, enseignants, élève, jeunes, personnels d'administration et d'éducation, mouvements pédagogiques et de l'éducation populaire, associations de quartier, collectifs territoriales et institutions. Elles sont un moment d'échange pour partager , réfléchir, proposer et agir afin de  participer à la construction d'une éducation plus juste, plus accueillante et performante. Cette deuxième édition s'inscrit dans le prolongement des Rencontres de 2017. En effet, nous avons fait le choix de garder la même problématique durant deux sessions.

S'émanciper,  s'unir pour créer du commmun" : Cette formule se situe dans la continuité des Rencontres 2017, s'alignant sur les préconisations de Philippe Meirieu. Celui-ci affirmait : "S'émanciper, cest prendre son independance, s'unir, c'est s'allier, c'est appartenir, c'est se reconnaitre comme partie prenante d'un collectif, et pourtant, l'humaine condition, comme disait Montaigne, se caractérise par le fait que précisément elle se construit par l'alliance sans cesse renouvelée de l'émancipation et de l'unité"

 

"Rouv out zieu pou tras out somin", c'est l'invitation en créole que nous lançons à l'intension de toutes personne amenée à participer à ce moment d'échanges. Rouv out zieu nous invite à l'effort constant de l'exercice critique, à la remise en question des dogmes, à la déconstruction des préjugés risquant de nous enfermer dans une vision figée du monde. " Tras out somin" renvoie à la notion d'étinéraire et aux choix que chaque humain est amené à faire tout au long de sa vie, qu'il s'agisse de sa scolarité, ou son parcours de vie.

L'édition 2019 se propose d'ouvrir une réflexion sur les nouveaux enjeux de l'éducation en France hexagonale et dans l'ocean Indien. Dans un monde désormais globalisé, il est urgent de questionner les nouvelles formes qu peuvent emprunter la citoyenneté,  qu'il s'agisse du vivre-ensemble, et du partage des valeurs communes. Ces  défis exigent également une réflexion et des actions répondant à l'enjeu du XXI eme siecle, celui de l'anticipation des conséquences liées aux dérègement climatiques sur la quotidien des furutes générations.

La Ligue de l'Enseignement et le CCEE proposent les interventions de  deux spécialistes des questions éducatives, en France, et dans l'Ocean Indien. Nous accueillerons un pédagogue et militant de l'educaton populaire : Michel Miaille, Vice-Président de la Ligue de l'Enseignement chargé de la Laïcité, Président de la Fédération de la Ligue de l'Hérault. Michel Mielle est également Professeur honoraire à l'Université de Montpellier (Faculté de droit) fondateur et directeur honoraire du département de Science Politique, cofondateur du Mouvement "Critique du Droit"

Les thèmes de la citoyenneté irrigueront les travaux de cette édition, à travers l'engagement de la jeunesse pour la planète et la protection de l'environnement. A ce titre, notre deuxième invitée est D. Vina Ballgobin, diplômée en Dicdactologie des langues et des cultures, de l'Université Sorbonne Nouvelle Paris3. Sénoir Lecturer depuis l'an 2000 à l'université de Maurice et Head of Department of French Studies  depuis 2015, elle travaille sur l'éducation interculturelle et  citoyenne tenant en compte la diversuté ethnique,linguistique et religieuse à la fois sur ke campus universitaire mais ayssi dans la siciété mauricienne.

La lutte contre l'illettrisme auprès des jeunes de 15 à 25 ans fait partie des ses actions, en collaborant notamment avec deux organisations non gouvernementales. Au sein du ministère de l'Education nationale de l'Ile Maurice, elle a fait partie d'une équipe d'évaluateurs de manuels scolaires  de francais destinés aux apprenants de l'ecole primaire. Du point de vue des échanges internationaux, notre invitée mauricienne a initié des échanges avec des universités indiennes et chinoises afin de faciliter l'échange et le partage des savoirs.

D. Vina Ballgobin est aussi active sur le front citoyen. Elle a fait partie de plusieurs campagnes de sensibilisation citoyenne sur le respect des institutions de la République, et oeuvre en faveur de la préservation des écosystèmes et des sites sensibles à l'Ile Maurice et l'Iles Rodrigues. Elle est engagée auprés des associations telles que Greenpeace ou 350.org Africa pour défendre une vision écologique. Elle participe régulièrement aux émissions radiophoniques et écrit aussi dans les colonnes d'un hebdomadaire mauricien, Mauritius Times,  afin de sensibiliser l'opinion publique sur les défis du monde éducatif en contexte multilingue et multiculturel, et promouvoir le respect de la Nature et de l'équilibre économique.